PF Lardau & Laffut
Logo

Espace condoléances

Madame Françoise PHILIPPE

Photo 575867
Domiciliée à Barvaux-sur-Ourthe (6940, Belgique)
Née à Liège (4000, Belgique) le lundi 28 mars 1955
Décédée à Barvaux-sur-Ourthe (6940, Belgique) le vendredi 13 septembre 2019 à l'âge de 64 ans
Epouse de Monsieur Michel MAINGUET

Espace « condoléances » 

Cet espace condoléances a été créé le vendredi 13 septembre 2019.

In memoriam

Cet espace « condoléances » est dédié à la mémoire de Madame Françoise PHILIPPE. Chacun peut s’y recueillir, déposer une carte de visite ou un message de condoléances. Utilisez les liens ci-dessous pour consulter les marques de sympathie ou intervenir vous-même. 
N’hésitez pas à renseigner cette page à vos connaissances. Ceux qui sont loin ou qui n’ont pas la possibilité de se joindre à la cérémonie trouveront ici une façon simple de montrer leurs sentiments à la famille dans ce moment difficile. 
Merci d’avance. 

31 messages (26 privés)
 
Condoléances

Je vous prie de bien vouloir accepter mes très vives condoléances.

marysette henet- 14/09/2019

Condoléances

Nous prenons part à votre peine et nous vous présentons nos sincères condoléances.

La Direction et les membres du personnel des pompes funèbres LARDAU- 13/09/2019

Témoignage

C’est seulement ce jour que j’ai appris la triste nouvelle. Françoise était parmi mes connaissances professionnelles et avec elle, j’étais membre du conseil national de l’IPCF. Je l’ai côtoyé à de multiples occasions et nous échangions souvent des idées à propos de l’Avenir de la profession. Sa disparition me va droit au coeur...Elle avait les qualités d’un leader et était toujours à l’écoute des autres et prête à aider dans la mesure de ses possibilités...c’est une grande dame qui disparaît et ma tristesse est sincère et profonde. Je puis imaginer combien douloureuse est la vôtre et je vous présente mes sincères et chrétiennes condoléances ! REPOSE EN PAIX FRANÇOISE !

Claude Lesage- 25/09/2019

Témoignage

Ma petite sœur,
Dans ma vie, il y a peu de relations qui aient été aussi longues, aussi intimes et aussi riches en souvenirs communs que celles que j’ai eues avec toi. Avec ton départ, c’est une partie de mon passé dont tu étais dépositaire et une partie de mon identité qui s’en vont : les souvenirs de notre enfance, de notre adolescence, notre passage à l’âge adulte, tous les événements familiaux heureux ou douloureux, … Tout cela, tout ce que nous avons partagé, ont fait de toi une personne unique dans ma vie.
Ta grande sœur

Marie*Antoine Philippe- 13/09/2019

Témoignage

il y a peu de relations qui soient aussi longues, aussi intimes et aussi riches en souvenirs communs que celles qu’on entretient avec un frère ou une sœur. Ainsi, quand il ou elle décède, on perd une partie du passé dont il ou elle était dépositaire. C’est une partie de son identité qui s’en va : les souvenirs de qui on était enfant, le témoin du passage de l’enfance à l’adolescence, de l’adolescence à l’âge adulte, le témoin aussi de tous les événements familiaux, heureux ou douloureux. Un frère ou une sœur est une personne unique dans ma vie. Ta grande sœur.

Marie-Antoine Philippe- 13/09/2019